Produits et profits de la laiterie – La Maison Rustique du XIXe siècle – Tome 3


Il y a trop de différence, dit Thaer, dans les races de vaches et dans les individus, trop d’inégalité dans la nourriture et l’entretien, trop de variations dans la manière de traiter les produits de la laiterie et d’en tirer parti, ainsi que dans leur prix, pour qu’on puisse rien dire de général sur le produit, et moins encore sur le profit en argent qu’on peut retirer d’une vache à lait. Il y a des exemples de vaches qui, par une laborieuse activité, dans le voisinage des villes populeuses, ont produit une recette annuelle de plus de 600 fr., d’autres où le produit en lait d’une vache ne s’est peut-être pas élevé à 10 fr.; et nous pouvons ajouter aux observations du savant agronome, qu’il est même des cas où la laiterie peut ne laisser aucun produit net, et constituer le fermier en perte.